Courriel Impression

Ancien Groupe IDées : Groupe Stockage de l'Energie

  

Animateur : Pierre ODRU

Introduction

Le stockage des énergies fossiles est aisé, c'est l'un de leur principal avantage, alors que celui des vecteurs énergétiques que sont l'électricité et la chaleur est complexe. Dans ces deux domaines, la mise à disposition de moyens de stockage toujours plus performants et économiques permettra d'améliorer considérablement l'efficacité des nouvelles technologies de l'énergie et de réduire la dépendance aux combustibles fossiles.

Dans les transports terrestres, des nouvelles technologies comme les batteries à base de lithium, légères et performantes, seront sans doute cruciales dans l'avenir. Elles se caractérisent par une importante énergie ramenée à leur poids et volume. Associées aux technologies des super condensateurs et des volants d'inertie, elles sont déjà à l'origine du succès des véhicules hydriques économes en énergie et devraient assurer celui des futurs véhicules tout électrique.

Dans le domaine des énergies renouvelables (éolien, solaire), leur intermittence et leur décalage avec la demande sont susceptibles de déstabiliser les réseaux électriques. De même, la ressource solaire sous forme de chaleur est essentiellement disponible en été, alors que c'est en hiver que le besoin se fait sentir. Les stockages adaptés à l'électricité stationnaire sont l'hydroélectricité, l'air comprimé, certaines batteries électrochimiques et l'hydrogène. Les réseaux électriques du futur pourraient donc être adaptés en conséquence. Les stockages adaptés à la chaleur ou au froid sont multiples et font appel aux concepts de chaleur sensible, de matériaux à changement de phase, ou de réactions chimiques ou de sorption, qui devront être intégrés aux bâtiments du futur.

 

Actions

 
  •    Le groupe a publié un livre sous la coordination de Pierre Odru. Pour vous le procurer, voir ici
 
  •    Il a été présenté au public lors d'une conférence au CNAM. Voir la vidéo ici